314 poèmes de Cochonfucius en hommage à Raymond Queneau
et faisant partie de l'expo indescriptible








ce sonnet est symbolique      ici tout est symbolique      seul l'anglais est symbolique
il faudra qu'on te l'explique      tu n'aimes pas quand j'explique      un clin d'oeil toujours explique
Ici tout est comme hier      je vis à l'heure d'hier      nous nous comprendrons hier
travailler n'est pas amer      ce poème est-il amer      je suis gris sans être amer

c'est comme une mécanique
    
ma pensée est mécanique
    
sable dans la mécanique
insensible à la panique      et mon destin est panique      aujourd'hui un jour panique
tant de souffles sont dans l'air      de quoi demain a-t-il l'air      il ne faut rien foutre en l'air
les murs sont peints en gris fer      s'il est chaud battons le fer      mon cheval pour un seul fer

verse encore un verre d'eau
    
j'ai perdu le niveau d'eau
    
soleil sur le château d'eau
papier encore une rame      barque vide point de rame      des chercheurs cherchant leur âme
la nuit n'est pas un cadeau      la raison est un fardeau      je suis toujours un badaud

ici finit ma chanson
    
rien n'est comme nous pensons
    
ne me crois pas échanson
allons ce n'est pas un drame      mon texte n'a pas de trame      on cherche en vain une flamme
sortons d'ici et dansons      oublions et avançons      c'est le plan des charançons